Textes d'APF

Stratégie

Agir avec nous

Communiqué de presse.

Les bases de la négociation.


L'appel que nous avons lancé en mai 2011 exprime clairement les objectifs d'Agir Pour la France (APF). Ils se résument en quatre points:
- reconstituer la famille politique qui avait été regroupée par Charles Pasqua et Philippe de Villiers dans le RPF-IE;
- ne pas présenter de candidat à la prochaine élection présidentielle;
- discuter un programme commun de gouvernement avec le Front National
- accompagné d'une candidature unique par circonscription aux prochaines élections législatives.

Concernant les candidatures d'Agir pour la France, nous sommes allés en délégation présenter ce jour au FN nos propres bases de discussion:
- le texte des professions de foi sera établi librement par nos candidats;
- il devra faire apparaître clairement l'adhésion du candidat au programme commun qui aura été négocié;
- le parti politique de rattachement qui sera déclaré en préfecture sera soit Agir Pour la France, soit le label qui aura été adopté pour désigner le programme commun négocié.

Par ailleurs, nous avons demandé au FN que le candidat unique soit issu des rangs d'APF dans 20% des circonscriptions législatives, réparties de manière équitable en termes politique et géographique.

L'ensemble de ces dispositions nous paraît essentiel pour que les électeurs comprennent qu'APF constitue une véritable force politique indépendante, a conclu un accord de gouvernement avec le Front National et présente ses propres candidats pour conforter à la mise en oeuvre de ce programme.

Nous avons par ailleurs précisé qu' Agir Pour la France ne demandera aucun soutien financier au Front National. APF utilisera en priorité les fonds publics qu'il obtiendra à l'issue des élections législatives pour rembourser les frais de la campagne officielle de ses candidats qui n'auraient pas atteint le nombre minimal de voix requis pour obtenir le remboursement public. Cela fera l'objet d'un engagement écrit d'APF auprès de ses candidats investis.

Nous attendons désormais la réponse du Front National.

Le 12 décembre 2011.

Communiqué de presse.

Le rejet du FN.


Le Front National a posé comme condition que nos candidats potentiels aux élections législatives s'inscrivent en préfecture en indiquant le FN comme parti politique de rattachement.

Il est encore difficile de savoir si cette exigence tardive du FN était préméditée depuis longtemps ou si elle est apparue à la suite de dissensions internes.

Quoi qu'il en soit, nous l'avons bien entendu refusée. L'accepter aurait transformé l'alliance politique proposée en une absorption pure et simple. Et elle n'aurait eu sur les électeurs aucun des impacts recherchés.

Le 22 décembre 2011.