Les débats d'Agir Pour la France.

Les points de vue exprimés dans cette page n'engagent que leurs signataires. Les positions d'APF
sont arrêtées par les votes des adhérents et sont présentées dans les pages vertes.



Débats d'idées

Débats sur la stratégie

Retour

Le référendum d'initiative populaire.


Des modalités à préciser.

Les mesures proposées pour rendre le Parlement correctement représentatif des Français et les modifications dans les modalités de recrutement des hauts fonctionnaires qui devraient modifier sensiblement la composition de nos élites politiques ne garantissent pas que le pouvoir du peuple ne sera pas une nouvelle fois confisqué.

La seule protection incontournable consiste à donner aux citoyens, grâce à des dispositions constitutionnelles, la possibilité de provoquer un référendum. Aucune limitation sur le domaine ne devra être instaurée. En revanche, il faudra éviter que ne soient organisés trop de référendums inutiles, qui n’infléchissent pas la politique décidée par le Parlement. Pour ce faire, on peut définir un certain nombre d’étapes à franchir avant de procéder à un référendum d’initiative populaire: l’obtention d’un nombre minimal de signatures pour en faire la demande – mais sans imposer de grands électeurs parmi les signataires -, puis l’organisation de quelques débats télévisés suivis d’un sondage national qui doit confirmer qu’une majorité de Français souhaitent un référendum sur la question posée.

Un délai maximal de quelques semaines sera imposé aux administrations compétentes pour rédiger les textes d’application. Aucune disposition législative ultérieure ne pourra modifier l’effet du référendum avant 5 ans.

Daniel Fédou, le 5 février 2015.


Comment faire?

"On peut obtenir des changements fondamentaux sans gagner ni la présidentielle, ni les législatives. Il suffit d'arracher au pouvoir UMPS le référendum d'initiative populaire qu'ils avaient tous promis en... 1993!"

Yvan Bachaud, le 26 mars 2013.

Comment fait-on pour le leur arracher? Le référendum d'initiative partagée a été introduit dans la constitution en 2008, il n'est toujours pas applicable... Il faut créer les conditions politiques pour que la mise en place des référendums d'initiative populaire soit votée. Il faut donc commencer par porter au pouvoir des partis authentiquement démocratiques comme Agir Pour la France.


L'objectif.

"Le système politique de notre pays est un échec. Nous sommes arrivés au point de rupture entre le personnel politique et les citoyens. Il faut s'attaquer aux racines du mal, il faut la mise en place d'un contre pouvoir, qui puisse prendre en compte le ressenti des Français. Ce contre pouvoir peut être le référendum d' initiative citoyenne. C'est sur cette alternative qu'il faut travailler."

Alain Sandler, le 2 mai 2013.

Le référendum d'initiative populaire est évidemment une mesure très importante pour la démocratie. C'est pourquoi nous l'avons mise dans notre Charte.
Il ne faut pas cependant se bercer d'illusions: on ne peut pas tout régler par les référendums. D'abord parce qu'ils supposent une question à laquelle on puisse répondre par oui ou par non. Ensuite, lorsqu'on peut y avoir recours, il faut élaborer des textes d'application, ce qui redonne un pouvoir considérable aux élus et à l'administration. Enfin, on a vu avec le Traité Constitutionnel comment le Président de la République peut purement et simplemnt escamoter les résultats incontestables d'un référendum qui a eu lieu.