Les débats d'Agir Pour la France.

Les points de vue exprimés dans cette page n'engagent que leurs signataires. Les positions d'APF
sont arrêtées par les votes des adhérents et sont présentées dans les pages vertes.



Débats d'idées

Débats sur la stratégie

Retour

L'immigration.


Les conséquences économiques de l'immigration.

Vous trouverez en cliquant ici le discours sur les conséquences économiques de l'immigration prononcé par Daniel Fédou pour Agir Pour la France lors de la manifestation du 9 mars 2014.

 

L’éradication du terrorisme islamique en France.

L’éradication du terrorisme islamique passe par des actions vigoureuses dans quatre séries de domaines : dans le domaine économique pour résorber le chômage, dans le domaine démographique pour stopper l’immigration, dans le domaine éducatif pour restaurer l’égalité des chances, et dans le domaine de la répression.

Notre dispositif répressif doit être amélioré pour tous les types d’actes délictueux. Car le terrorisme se nourrit de la grande délinquance, qui est la suite logique de la petite délinquance, qui commence par des incivilités.

Cela suppose des changements importants dans notre dispositif de sécurité. D’abord pour augmenter nettement les moyens des forces de police et de gendarmerie en hommes et en matériels. Cela suppose également de renforcer leurs possibilités légales d’action en termes de renseignements comme en termes d’autodéfense. Il faut en particulier qu’ils puissent effectuer des perquisitions systématiques pour récupérer les armes en circulation sans se mettre en danger.

Des changements importants seront également nécessaires dans le fonctionnement de la justice. Les peines devront être prononcées dans des délais plus raisonnables qu’aujourd’hui. Elles devront ensuite être appliquées et exécutées jusqu’à leur terme. Enfin, les récidives devront être systématiquement sanctionnées de manière plus lourde. Cela implique bien entendu la construction d’un bon nombre de prisons complémentaires. On en connaît les conséquences, mais il faut les assumer car il n’y a pas d’autre solution efficace.

Ce renforcement du dispositif de sécurité devra également concerner les lieux d’enseignement. Il faut impérativement assurer la sécurité des enseignants à l’égard des élèves et des parents. Cela suppose la mise en place de sanctions qui n’existent plus. Par exemple la mise des élèves récalcitrants dans des pensionnats disciplinaires spécialisés, où le séjour sera financé par des prélèvements sur les allocations familiales.

Mais il faut en même temps prendre conscience du fait que le Coran est incompatible avec la République. En particulier avec la laïcité. Il faut en tirer les conséquences. Il est vrai qu’il y a en France un très grand nombre de musulmans qui font passer les valeurs de la République avant les prescriptions du Coran, et c’est fort heureux. Mais la meilleure manière de les conforter dans leur attitude est de faire respecter de manière stricte les règles de la République. Certainement pas de faire preuve d’hésitations ou de faiblesses. C’est pourquoi les sites internet prônant ou organisant le djihad devront être mis hors d’état de fonctionner ; les écoles coraniques devront être fermées ; les paroles des imans français devront être contrôlées pour empêcher toute incitation à la violence.

Daniel Fédou, le 5 février 2015.